Parcoursup remplace APB : le calendrier 2017-2018

http://www.letudiant.fr/etudes/apb/nouvel-apb-le-calendrier-2017-2018-en-un-clin-d-oeil-1.html

Un aperçu du dispositif avant des informations plus opérationnelles
Avant Noël : Chaque classe de terminale se verra adjoindre un second professeur principal, pour renforcer l'accompagnement des élèves et les aider à s'orienter. A la fin du premier trimestre, le conseil de classe formulera ses recommandations.
Mi-janvier : Les lycéens pourront saisir sur une nouvelle plate-forme informatique jusqu'à dix candidatures dans le supérieur, sans ordre de préférence. Elles devront toutes être motivées. Leur proviseur donnera son avis sur chaque vœu, avant la transmission aux établissements (fac, classe prépa, IUT...). Les dossiers comprendront les bulletins de première et de Terminale et les résultats aux épreuves anticipées du bac
Même pour une licence générale, formation jusqu'ici libre d'accès, les universités pourront exiger certaines connaissances et aptitudes. Par exemple, en Staps (sport), une filière saturée, il faudra attester de compétences sportives (notes en EPS, inscriptions en club), mais aussi en sciences et en expression écrite (notes dans les matières littéraires) et d'un investissement associatif ou en collectivité (Bafa, brevet fédéral, contrat d'animateur...).
Mai :L'élève recevra l'ensemble des réponses d'un bloc et devra dire assez vite son choix. S'il n'a pas toutes les compétences attendues dans une licence générale, il pourra quand même s'y inscrire mais devra suivre une remise à niveau (stage, cours supplémentaires, année complète...). Dans les filières où les places manquent, il risque d'être mis sur liste d'attente.
Juillet-septembre : Après les résultats du Bac, c'est le début de la phase complémentaire. Les recteurs seront chargés de trouver, avant septembre, une formation « la plus proche possible de ce qu'ils souhaitent » aux candidats restés sur le carreau.