De nouveaux BTS seront expérimentés à la rentrée 2011

La Tribune.fr - 01/03/2011 



Valérie Pécresse a dévoilé ce mardi les soixante-cinq établissements qui expérimenteront à la rentrée prochaine des projets de rénovation des sections de techniciens supérieurs.




Ils seront 3.000 élèves à expérimenter en septembre prochains la première année de nouveaux cursus de STS (sections de techniciens supérieurs). Soit à peine 1,4 % des 222.000 jeunes inscrits dans ces formations validées par un BTS (sous statut scolaire, les STS étant comme les classes préparatoires hébergés par des lycées). C'est peu mais pour rénover les STS, Valérie Pécresse a fait le choix de l'expérimentation.


La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a dévoilé ce mardi la liste des 65 établissements sélectionnés (sur 175 candidats) pour mettre en place des "projets pédagogiques innovants permettant notamment d'assurer un meilleur accueil des bacheliers professionnels et un accompagnement personnalisé des élèves, de faciliter les réorientations et d'aménager les poursuites d'études".


Perspectives


En mai dernier, la ministre avait, dans le sillage du rapport du recteur Jean Sarrazin, lancée un appel à projet doté d'une enveloppe de 1 million d'euros. Les objectifs affichés s'inscrivent dans la droite ligne de la nouvelle licence que veut mettre en place Valérie Pécresse à la rentrée prochaine mais aussi de la rénovation du bac professionnel. Alors que les STS "jouent un rôle essentiel dans l'ouverture sociale de l'enseignement supérieur", le taux de réussite des bacheliers professionnels, qui sont de plus en plus nombreux en STS (20 % des inscrits aujourd'hui contre 8 % en 2001), reste inférieur à 40 %, a regretté la ministre.


Il revient donc aux STS d'offrir des perspectives à ces bacheliers, souvent issus de milieux défavorisés. Ce d'autant plus que le BTS reste un diplômé prisé par les recruteurs : près de 70 % des titulaires d'un BTS qui décident d'entrer dans la vie active (de plus en plus poursuivent leurs études) « ont trouvé un emploi 7 mois après la fin de leurs études", a rappelé la ministre. Dans ce contexte, "les STS doivent évoluer" et s'adapter à un marché du travail qui évolue.


Modularisation


La rénovation de cette filière se fera suivant deux volets : d'une part l'expérimentation à la rentrée 2011 d'enseignements modulaire dans cinq spécialités de BTS ainsi que l'introduction d'une part de contrôle continue afin de faciliter les réorientations ; d'autre part donc l'expérimentation par 65 établissements de projets innovants, souvent en lien avec des établissements d'enseignement supérieurs (universités, écoles d'ingénieurs...). Outre un meilleur accompagnement des élèves, ces projets visent aussi souvent à faciliter l'accueil d'étudiants en licence qui souhaitent se réorienter en cours d'année vers un BTS et à développer l'alternance. Ces expérimentations serons évaluées puis généralisées le cas échéant.