Points de vues sur la jeunesse...


Qu'on cesse de parler de génération précaire ou sacrifiée !


LEMONDE.FR | 14.09.10 | 10h13  •  Mis à jour le 15.09.10 | 14h07


C'est incontestable : il n'est pas facile d'être jeune dans la France d'aujourd'hui.





Les jeunes ont été particulièrement touchés par la crise, même si la tendance des quatre derniers mois traduit une nette amélioration. La jeunesse a été la première à pâtir de notre incapacité collective à nous réformer, à abattre des cloisons, à revaloriser le travail, le mérite et l'effort. Tout cela contribue à créer chez les jeunes la crainte du déclassement, la peur d'avoir une place dans la société moins importante que celle de leurs parents.


Dans ce contexte, une partie des adultes se complait dans un discours caricatural qui présente une "génération précaire" ou "sacrifiée", qui ne reflète pas la réalité multiple de la jeunesse. Celle-ci ne peut être considérée comme un bloc homogène aux aspirations et aux contraintes identiques. Au lieu de redonner confiance aux jeunes de notre pays, de leur tendre la main pour les conduire vers l'autonomie, ce discours stigmatisant ne peut que leur enfoncer la tête sous l'eau. C'est pourquoi il y a un an, le président de la République a présenté un plan transversal qui s'attaque simultanément à toutes les causes de cette situation. La mise en œuvre dans la durée de ce plan par le gouvernement est totale et sans faille. Elle porte simultanément sur plusieurs fronts.