Baromêtre IFOP pour la jeunesse : l'avenir vu par les 16-30 ans


La dernière enquête réalisée par Ifop et La Lettre de l’Opinion pour le Ministère de la Jeunesse fait apparaitre deux tendances majeures : des jeunes certes confiants dans leur avenir personnel et dans leur capacité d’insertion mais inquiets pour la société et méfiants vis-à vis des institutions politiques et syndicales. 


Thomas de Saint Leger




Alors que la précarité qui touche une partie de la jeunesse française est largement évoquée dans les différents médias, les résultats de la première vague du « Baromètre pour la jeunesse » ont de quoi surprendre : 74% des 16-30 ans se disent ainsi confiants en leur avenir et plus de la moitié affirment vivre correctement de leurs revenus. 
On serait presque tenté de verser dans un euphorisme facile si d’autres chiffres n’interpellaient pas tout autant. 
En effet, s’il semblerait qu’une vague de confiance en soi ait gagné notre jeunesse, le tsunami de la crise a également laissé des traces : seuls 29% des sondés déclarent ainsi être optimiste pour l’avenir de la société française. Pire encore, les jeunes affichent clairement leur méfiance à l’encontre des institutions politiques (gouvernement, partis) ou syndicales qui n’apparaissent plus comme des moyens crédibles pour faire face aux différents enjeux du futur.